top of page

Planter des arbres en ville fait revenir les insectes


Végétaliser les villes, ça marche ! C’est la bonne nouvelle publiée le 21 août par une équipe scientifique australienne dans la revue Ecological Solutions and Evidence.


Les chercheurs ont choisi un petit terrain de 195 m², au cœur d’une zone densément peuplée dans l’État de Victoria, en Australie. Ils ont compté les insectes, les plantes et leurs interactions avant et après une action de revégétalisation.

Résultat, au bout de trois ans, le nombre d’espèces d’insectes avait été multiplié par sept. Il y en avait 94 précisément, dont 91 indigènes de l’État de Victoria. Côté plantes en revanche, il ne restait que 9 espèces sur les 12 mises en terre trois ans plus tôt.

« Une petite action de verdissement a rapidement conduit à des changements positifs importants dans la richesse, la dynamique démographique et la structure du réseau d’une communauté d’insectes », se réjouissent les auteurs. Concrètement, la végétation facilite le retour des insectes : certains pollinisent la végétation, quand d’autres nourrissent les oiseaux.

Planter des arbres en ville, c’est donc une solution aux multiples bénéfices, pour la biodiversité, pour lutter contre la chaleur et la pollution. Mais attention à ne pas procéder n’importe comment : beaucoup de projets de reforestation urbaine peuvent relever du greenwashing.

5 vues0 commentaire

コメント


bottom of page